Centre Ahimsa
Centre de soins et de formation ayurvédique
09 74 97 28 72
pnl paris

S’aligner avec les niveaux logiques de Dilts et la PNL

Bienvenue sur ce deuxième article sur le sujet du jour : « Comment s’aligner avec les niveaux logiques de Dilts et la PNL »

Dans l’article d’aujourd’hui qui reprend le second live de Clément (formation PNL) sur l’alignement, nous allons voir comment nous pouvons nous réaligner grâce aux niveaux logiques de Dilts que l’on utilise en PNL.

Nous avons vu dans le live précédent de Clément Boyé, ainsi que dans notre article comment trouver son alignement grâce à la PNL, ce que signifie être aligné et les conséquences directes d’un désalignement.

D’où viennent les niveaux logiques de la PNL ?

Les niveaux logiques de la PNL on été décrits et imaginés par Robert Dilts. Eminent chercheur et formateur américain, il travaille dans le domaine de la PNL depuis sa création en 1975 par John Grinder et Richard Bandler.

C’est en 1980 qu’il modélise tout le vécu et toute la structuration de l’expérience subjective d’une personne et qu’on appellera les niveaux logiques de Dilts.

On peut également appeler ça la pyramide de Dilts. Outil que l’on décrit en formation PNL.

Les niveaux logiques peuvent être représentés de manière pyramidale, allant d’une base plus générale au plus pointu.

La perte de sens

Avant de vous expliquer comment retrouver son alignement grâce aux niveaux logiques de la PNL, nous allons parler de quelque chose qui est intimement lié à notre alignement : le sens.

Quand on parle de sens, nous pouvons parler de trois sens différents :

  • Le sens au niveau sensoriel : en outre, vos 5 sens.
    Nous percevons tous le monde à travers nos 5 sens.
    Quand nous utilisons nos sens, nous nous faisons une représentation mentale de ces sens : si je sens une fleur, mais que je ne la vois pas, je vais directement me faire une représentation d’une fleur.
    Cependant, si vous voyez une fleur, mais que ça ne sent pas comme une fleur, il va y avoir un décalage entre vos intentions, avoir une odeur de fleur, et ce qui se passe réellement, le fait que ça n’a pas l’odeur d’une fleur.
    Il y a de ce fait une confusion, voire une perte de sens.
  • Le sens au niveau de la direction : en outre, est-ce que je vais.
    Imaginez-vous dans une forêt. Vous êtes en plein milieu de la forêt, vous n’avez pas de boussole, pas de carte, et aucun point de repère, vous êtes donc… perdu.
    Vous allez bien évidemment essayer de vous y retrouver tant bien que mal en tâtonnant à droite à gauche.  Au final, vous êtes toujours perdu puisque vous ne savez pas où vous allez.
    Dans ce cas-là, vous êtes également confus, et il y a une perte de sens au terme littérale.
  • Le sens au niveau de la signification : en outre, est-ce que ce que je fais a de la valeur à mes yeux ?
    Est-ce que vous vous êtes déjà demandé si vos actions avaient du sens ? Si ce que vous faites a une signification ?
    C’est ce qu’on appelle la perte de sens. Cette perte de sens a pour conséquence de nous démotiver et nous angoisser. Elle peut d’ailleurs apparaître dans l’un des symptômes des états dépressifs.
    Cela peut également intervenir dans ce qu’on appelle le burn-out, qui est une fatigue physique et mentale.
    C’est ce qui arrive quand on s’investit, soit par obligations ou survie, dans quelque chose qui ne nous plait pas.

Les niveaux logiques de Dilts

Comme vu précédemment, les niveaux logiques viennent d’un concept modélisé par Robert Dilts qui peut prendre une forme pyramidale.

Mais quels sont ces niveaux logiques ?

Selon Robert Dilts, on peut explorer sa propre expérience ou celle de quelqu’un d’autre avec plusieurs logiques différentes.

Cela en va de même pour une entreprise, ou des projets dans ladite entreprise.

 

Nous avons donc plusieurs niveaux :

  • Le contexte, c’est-à-dire l’environnement où je me trouve :
    Quand je suis dans une pièce, il y a ce qu’il s’y trouve dedans, ce que je vois et ce que j’entends.
  • Le mouvement, c’est-à-dire mon comportement :
    Dans un environnement donné, je vais avoir un comportement adapté. On ne se comporte pas de la même manière si on est chez nous et si on est au travail. De même, on ne se comporte pas de la même manière si on est en sécurité ou si on est dans un environnement interprété comme dangereux.
  • Les capacités, c’est-à-dire mes compétences :
    Que ce soit vos hobbies ou votre travail, vous avez des compétences qui vous sont propres. Compétences que vous avez choisis d’acquérir selon des critères qui sont guidés par vos croyances.
  • Les valeurs et les croyances que j’ai :
    Les critères que nous avons tous sont motivés par nos valeurs et nos croyances. Les valeurs c’est ce qui créer du sens. Quand je fais quelque chose qui est en adéquation avec mes valeurs et mes croyances, je donne du sens à mes actions.
  • L’identité, c’est-à-dire qui je suis :
    Tous les niveaux précédents nous donnent accès à une perception de moi-même, donc qui je suis. Je suis tous ces niveaux ensemble qui fonctionnent en même temps.
  • Le sens, c’est-à-dire ma vision idéale du monde dans lequel je m’inscris :
    Cette vision est celle qui me relie aux autres, celle qui me permet d’avoir une place dans une communauté.

Petit exercice tiré de nos formations en PNL : êtes-vous désalignés ?

Munissez-vous d’une feuille et d’un crayon (ou stylo, peu importe).

Prenez votre travail.

Par exemple jardinier, et vous décrivez votre environnement de travail. Si vous êtes jardinier alors vous pouvez écrire qu’il y a des fleurs, de la terre, ainsi de suite.

Ensuite décrivez vos actions. Toujours avec le même exemple, un jardinier va planter des fleurs, les arroser, ou bien arracher des mauvaises herbes .

Ensuite décrivez les capacités, compétences, savoir-faire que vous avez acquis pour faire ces actions. Par exemple, si vous êtes informaticien, alors vous savez coder. Vous connaissez les composants d’un ordinateur, ou encore comment fonctionne le système interne.

Ensuite expliquez à quels critères répondent ces compétences, c’est-à-dire qu’est-ce qui vous a poussé à acquérir ces compétences.

Si vous êtes informaticien, c’est peut-être la complexité de la tâche. Si vous êtes jardinier, c’est peut-être parce que vous aimez la nature.

Les signes d’un désalignement

Mais si ce que vous faites ne vous passionne pas, c’est qu’il y a une émotion entre vos critères et les compétences que vous avez choisi d’apprendre, il y a un décalage.

Si ce que vous faites ne vous donne pas de la joie, si ça ne vous stimule pas, si ce n’est pas quelque chose qui vous booste, il y a un désalignement dans votre système.

Ce désalignement peut se retrouver à n’importe quel niveau. Votre environnement de travail ne vous plait peut-être pas. Peut-être est-ce vos critères et vos valeurs qui ne sont pas alignés avec le travail que vous faites.

Tout ce que vous avez décrit fonde votre identité profonde. Si quelque chose est désaligné c’est un bon indicateur qu’il faut se réaligner pour retrouver son épanouissement.

En savoir plus sur nos formations à la PNL

Ahimsa et Clément BOYE vous proposent toute l’année de nombreuses sessions d’initiation à la PNL, ainsi que des formations de perfectionnement telles que le niveau de Technicien et de Praticien.

Découvrez notre formation à la Programmation Neuro Linguistique à Verrières-le-Buisson, tout près de Paris.

Ahimsa programme également des séances de formations PNL 100% en ligne ou des formations PNL hybrides (en ligne et en présentiel pour ceux qui le souhaitent).

 

Posté le 16 avril 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.