LE SECRET D’UNE VIE SATISFAITE

Établir une routine quotidienne (que l’on appelle Dinacharya en sanskrit) est la base d’une vie sereine selon l’Ayurvéda. Lorsqu’elle est bien adaptée, elle rend la vie simple et agréable, nous rassure et nous aide à rester organisés. Au contraire, l’absence d’un cadre crée de l’instabilité, de la confusion et une incapacité à faire le lien avec la cause de nos perturbations.

Une bonne routine nous permet de planifier nos repas à l’avance, ce qui nous amène à réfléchir à notre alimentation ; dans le cas contraire, on sera plus tentés de sauter des repas, ou de manger la première chose qui nous tombe sous la main. Alors, on choisira de préférence des aliments faciles à préparer (ce qui rime souvent avec produits industriels).

On constate aussi que le manque d’habitudes provoque de l’anxiété et va souvent de pair avec l’instabilité financière.

Digestion et sommeil

La digestion et le sommeil sont les deux mécanismes de notre corps les plus affectés par l’irrégularité.

Nous savons qu’il est très important de manger dans le calme : si nous courons pour la préparation en dernière minute de notre repas, c’est déjà raté. Le système digestif a également besoin de rythme : la régularité des repas permet au corps de préparer les enzymes digestifs, de manger avant d’être affamé et enfin de laisser la digestion du repas précédent se faire complètement.

Quant au sommeil, il est directement lié à notre horloge interne. Si nous la perturbons par des changements d’habitudes, elle n’arrive pas à jouer un de ses rôles qui consiste à nous préparer physiologiquement au sommeil (ce qui vaut aussi pour la digestion).

Habitudes et état psychique

Notre monde occidental et moderne assimile la routine à l’ennui et à la restriction. Le maître mot de la culture audiovisuelle est la distraction, autrement dit, « s’extraire de soi ». Ce faisant, nous nous coupons de notre corps et de ses exigences. Il en résulte une perturbation qui impacte immédiatement l’équilibre émotionnel et mental. Au contraire, être en lien avec son organisme permet de sentir ses besoins et de maintenir une bonne stabilité  émotionnelle où l’ennui n’est plus de mise. Chaque moment libre sera par exemple l’occasion de respirer profondément, de se relaxer et apprécier la détente que le corps procure à l’esprit. Nul besoin d’abonnement à quoi que ce soit pour accéder à ce plaisir.

La base d’une bonne routine en ce qui concerne les repas et l’heure du coucher

Les aspects primordiaux de la routine sont les repas, les heures de détente et celles de sommeil. Si vous prenez vos repas à l’heure et que vous vous couchez à temps, vous connaîtrez un corps détendu et un esprit heureux même si le reste de la journée a eu son lot de difficultés inévitables.

Prenez idéalement votre petit-déjeuner vers 8h00, votre déjeuner entre 12h30 et 13h30, et votre dîner entre 18h30 et 19h30. Préparez-vous au sommeil une heure avant d’aller au lit, couchez vous au plus tard entre 22h30 et 23H et levez-vous entre 6H30 et 7H.

Les systèmes nerveux et hormonal sont fortement perturbés par un sommeil tardif. J’ai pour habitude de répondre à celui qui me pose des questions sur l’Ayurvéda que c’est un système simple, basé sur le bon sens : on conseille par exemple de dormir la nuit et d’être éveillé le jour … N’est-ce pas le bon sens même ?

Vous pourrez avaler tous les compléments alimentaires que vous trouvez, manger les meilleurs aliments et faire plusieurs heures de yoga au quotidien, si vous vous couchez tard, vous en perdrez les bénéfices. En vous couchant après 23h, même si vous avez l’impression de bien le supporter (le corps est incroyable pour s’adapter à nos bêtises !!), vous obligerez vos organes à produire de l’énergie et votre esprit à continuer à carburer, au lieu de leur permettre de se purifier et se régénérer au moment où ils en ont besoin.

Se coucher tôt vous donne vitalité et longévité.

“Early to bed, early to rise makes a man healthy, wealthy and wise”: “Se coucher tôt, se lever tôt rendent un homme en bonne santé, riche et sage”

Lien vers autre article Dinacharia

COMMENTEZ CET ARTICLE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *