SRI DHANVANTARI NAMAH

Sri Dhanvantari Namah, déesse de la guérison

« L’archétype du guérisseur Divin est en chacun de nous. Ce guérisseur Divin est le véritable guérisseur présent chez tous les êtres et pas seulement chez certains individus spéciaux. Afin de guérir, nous devons apprendre à faire appel à lui. Dhanvantari, l’incarnation du dieu Vishnu ou conscience Divine immanente, représente ce guérisseur Divin dans la tradition de l’Ayurveda. Sa statue se trouve dans la plupart des écoles et cliniques ayurvédiques.  Elle nous rappelle que tout dépend toujours de la grâce, indépendamment de notre connaissance et de notre compétence. »

David Frawley, La santé par l’Ayurveda

Dhanwantari est le dieu de la médecine et le médecin des dieux, promulgateur de l’Ayurveda.

Il est apparu dans un océan primordial de lait tenant dans ses mains les attributs de la médecine. Dans des représentations à quatre bras, il tient une coupe d’Amrita ou élixir de vie, une roue ou Chakra, relative aux centres énergétiques du corps, une conque ou Shankha qui aurait la propriété de détruire l’ignorance et un bouquet de plantes médicinales.

Sur le plan historique, il y a aussi eu un roi de Bénarès appelé Dhanwantari qui aurait  amené la science médicale au monde. Il aurait été un grand chirurgien ayant transmis son savoir à Sushrutha, le père de la chirurgie ayurvédique.

Mantra de guérison de Dhanvantari

“Om Namo Bhagavate
Maha Sudharshana
Vasudevaya Dhanvantaraye
Amrutha Kalasa Hasthaaya
Sarva Bhaya Vinasaya
Thri Lokya Pathaye
Thri Lokya Nithaye
Sri Maha Vishnu Swarupa
Sri Dhanvantri Swarupa
Sri Sri Sri
Aoushata Chakra Narayana Swaha”

Traduction :

“Nous prions le Dieu que l’on connaît sous le nom de Sudarshana Vasudev Dhanvantari
Il  tient le Kalasha plein de nectar d’immortalité
Le Seigneur Dhanvantari enlève toutes les craintes et enlève toutes les maladies
Il est le bienveillant et le sauveur des trois mondes
Dhanvantari, tel le Seigneur Vishnu, est autorisé à guérir les âmes
Nous saluons le Seigneur de l’Ayurveda”

COMMENTEZ CET ARTICLE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.