SHARIRA, INDRIYA, SATTVA ET ATMA : MOYENS D’ELEVATION SPIRITUELLE

L’Ayurvéda n’est pas seulement une science de la santé, mais aussi une science spirituelle et philosophique. Nous abordons ici les principes de Sharira, Indriya, Sattva et Atma qui permettent l’élévation spirituelle.

Sans l’étincelle de l’esprit le corps ne serait pas relié aux organes des sens (appelés Indriya) et à l’âme. L’étincelle est Atma, présent dans le cœur. On considère qu’elle est située dans le ventricule gauche du coeur sous forme d’un atome. Ce qui entoure l’étincelle est comme un filament parcouru d’un courant et qui est de la taille d’un pouce  – c’est Sukshma Sharira. L’esprit est comme un éclair qui brille constamment. Ojas dans le cœur agit pour absorber les chocs de ces éclairs.  C’est Chitta Sattva qui est connecté à l’étincelle.

Les Veda commencent par la connaissance du feu. C’est pourquoi Pitta (le feu digestif) est important dans le corps, il équilibre la vie. Le feu crée la conscience, l’être. Sans lui la vie ne va pas se former.

La spiritualité consiste à nourrir et faire briller l’étincelle de l’esprit le plus possible. Notre raison d’être est de poursuivre le voyage qu’est la vie pour corriger les erreurs qui existent sur le plan spirituel.  Quand on commence le voyage à l’intérieur de soi, on prend connaissance aussi ce qui est à l’extérieur car nous sommes le reflet de l’univers.

Sattvavajaya

Le mot Sattva se réfère à Manas, l’esprit, et Avajaya se réfère à la conquête ou à la victoire. Par conséquent, Sattvavajaya signifie avoir un contrôle sur l’esprit et donc s’abstenir de choses qui ne sont pas bonnes pour la santé. L’esprit est un cadeau précieux donné à l’être humain, d’une grande complexité qui a principalement la possibilité d’agir en tant que double nature, d’une part en laissant ses inclinations naturelles se faire et une part en cherchant à s’élever grâce à la conscience.

Les méthodes de traitement dans l’ensemble de l’Ayurvéda sont classées en trois catégories par Charaka :

  1. Daiva Vyapashraya, la thérapie divine  pour l’âme, l’esprit
  2. Yukti Vyapashraya, la thérapie rationnelle pour le corps (remèdes, styles de vie)
  3. Sattvavajaya, la psychothérapie  pour le mental (moduler l’état d’esprit)

Daiva Vyapashrya

La thérapie divine provient principalement de l’Atharvaveda, l’un des Veda. C’est une thérapie qui est utilisée dans la gestion des Manasaroga, c’est à dire les maladies psychiatriques. Elle est fondée sur le principe de la foi, qui fait partie intégrante de la psychologie humaine, en une approche de traitement basée sur un jeu où le patient doit croire pleinement en la médecine et en la méthode de traitement proposée. Le terme « Daiva », divin, se réfère essentiellement à l’action de la vie passée. Ce qui veut dire que cette thérapie est conçue pour résoudre les actes du passé afin de lutter contre les maladies de Daivikruta.

Le mot « Vyapashraya », traitement logiquement décidé, se réfère à l’idée de la dépendance, du fait de se réfugier, d’avoir recours. Les Daiva Vyapashraya, traitements incluant le chant de Mantra, sont littéralement toutes les thérapies qui dépendent ou qui sont liées à Daiva ou à une cause inconnue. De fait, Daiva Vyapashraya s’intéresse à tout.

Certaines des mesures concernent les rituels religieux comme les bénédictions et les offrandes. Par conséquent, on peut à juste titre utiliser le terme de pratiques magico-religieuses (pratiques magiques liées à un être surnaturel).

Les termes généralement utilisés se référant à ces traitements « Daiva Vyapashraya » sont : magie, alchimie, perception extra-sensorielle, pratiques de la foi.

Yukti Vyapashrya

Le terme Yukti désigne l’union, la connexion, le raisonnement, la stratégie, l’artifice, les expédients et l’application. Dans le contexte médical, cela signifie l’utilisation de la raison pour diagnostiquer et traiter les maladies. Charaka compte Yukti parmi les moyens de Pramana, ou connaissance valide et le définit comme l’utilisation de facultés rationnelles par le médecin, à la fois pour comprendre les causes et la nature des maladies et pour décider du bon traitement.

Yukti Vyapashraya est fondé sur Yukti, ou la pensée rationnelle et représente un emploi attentif et déterminé d’un médicament ou d’une méthode de traitement. C’est de loin la plus scientifique des méthodes dans la mesure où elle élimine les causes et s’engage à venir à bout de la pathogenèse.

Source : Académie Française d’Ayurvéda et Dr Suresh Swarnapuri

COMMENTEZ CET ARTICLE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *