Nasreddin et le savoir

Nasreddin le Hodja
Idiot, fou ou sage? En tout cas espiègle!
Savoir ou ne pas savoir

images

Un jour Nasreddin décida de partir en voyage pour parfaire son savoir.

Un jeune homme lui demanda quel genre de personne il chercherait à rencontrer.

Se rappelant de sages paroles entendues au marché il répondit :

“Celui qui ne sait pas et qui ne sait pas qu’il ne sait pas, il est idiot. Il faut l’éviter.
Celui qui ne sait pas et qui sait qu’il ne sait pas, c’est un enfant. Il faut lui apprendre.
Celui qui sait et qui ne sait pas qu’il sait, il est endormi. Il faut le réveiller.
Celui qui sait qu’il sait, c’est un sage. Il faut le suivre.”

Nasreddin fait une pose et continue:

“Mais tu sais, mon fils, combien il est difficile d’être certain que celui qui sait, et sait qu’il sait, sait vraiment…”

Nasreddin est un personnage mythique du monde arabo-musulman. Il aurait ses origines en Turquie entre le 13ème et le 15ème siècle. Entre son âne, sa femme Khadija et le terrible Timour Lang, ses petites histoires courtes sont tantôt drôles, tantôt absurdes, tantôt sages, … ou pas!

Les maîtres souffi ont de tout temps utilisé ses histoires pour briser le cartésianisme et les façon de penser bien établies, ceci afin de nous conduire à la frontière de nos certitudes.

COMMENTEZ CET ARTICLE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.