Marc Frechet, le projet sens et les cycles biologiques cellulaires mémorisés

Il existe une multitude de cycles dans la nature à tous niveaux.  L’être humain s’inscrit dans cette horlogerie à chaque moment de son existence.  Il respire, son cœur bat, passe de la veille au sommeil, il reste plus ou moins 9 mois dans le ventre de sa mère, il voit passer le cycle des saisons, le cycle des études, de la vie professionnelle, et tant d’autres.

Il en est d’un type particulier : les cycles mémoriels issus d’événements traumatisants enregistrés dans le psychisme humain.
Ils s’inscrivent dans une mémoire cellulaire qui s’anime régulièrement.   Ce réveil s’accompagne d’émotions troublantes, d’actes incompréhensibles,  d’apparition de faits répétitifs, etc…

Marc Frechet, psychologue clinicien, a pu observer pendant près de 20 ans auprès de ses patients de nombreuse répétitions d’événements de vie tels que symptômes, traumatisme, chocs de la vie, sous forme de cycles.  Il les a nommés Cycles Biologiques Cellulaires Mémorisés.  Il a également travaillé sur l’observation de la période autour de la naissance qu’il a appelé Projet Sens.   Il s’agit de la projection inconsciente des parents sur l’enfant.

La prise de conscience de ces automatismes enfuis dans notre mécanique interne nous permet de remettre en question la notion de notre liberté de choix.  Sommes-nous si indépendants que ce que nous nous imagions ?  Nous pourrions découvrir que non et par là, être en mesure peu à peu d’élaborer une vie dans laquelle nous choisirions la voie que nous voulons réellement emprunter et pas celle que nous subissons.

Myriam Brousse poursuit le travail lié aux cycles de mémoires cellulaire dans son “Ecole de Mémoire Cellulaire” à Paris.   Elle y joint les travaux de Mère et Sri Aurobindo dont la quête est de déjouer les obstacles à l’expression de notre être essentiel nous ouvrant à une dimention spirituelle.