Centre Ahimsa
Centre de soins et de formation ayurvédique
09 74 97 28 72
Ayurveda et sante

Atelier de pranayama et relaxation

Atelier de Prayanama et de relaxation au Centre Ahimsa le lundi à 10h et le samedi à 14h avec Eléonore.

 

th-1

Le Pranayama est un aspect très profond mais souvent mal compris du yoga. Dans les textes sanskrits classiques, le terme yoga est utilisé au départ pour des pratiques praniques, ou autrement dit des pratiques de contrôle du Prana.

Qu’est-ce que le Prana ?

Ce terme recouvre plusieurs significations reliées entre elles et ayant différents niveaux de profondeur. Ces différentes significations ne sont pas contradictoires mais complémentaires. À son niveau le plus haut, le Maha Prana est l’énergie universelle indifférenciée au-dessus de tout fonctionnement biologique. C’est l’énergie vitale la plus élevée, au-delà de la naissance et de la mort. C’est la force cosmique qui crée, soutient et dissout l’univers.

Les milliards de cellules de notre cerveau, qui communiquent continuellement entre elles, génèrent de légers courants électriques (les ondes cérébrales) dont la fréquence varie en fonction de nos activités. A chaque type d’onde correspond une lettre de l’alphabet grec : bêta, alpha, thêta, delta, gamma.

Notre cerveau produit des ondes bêta lorsque nous sommes dans un état de conscience de veille, c’est à dire lors de nos activités courantes. Les ondes alpha sont caractéristiques de la détente et du calme et surviennent lors de l’endormissement ou lors de nos phases d’inspiration, de créativité artistiques par exemple, lorsque nous sommes un peu « dans un état second ».

La pratique d’exercices de respiration permet de ralentir le pouls, la température corporelle baisse, de même que la tension artérielle et le tonus musculaire. Les ondes émises par le cerveau seront de type alpha.

Le cerveau produit des ondes thêta lors de phases de sommeil léger. Elles sont également produites lors d’états méditatifs. Finalement, dans les phases de sommeil profond apparaitront les ondes delta, ou lors d’états de coma.

Lors de nos séances de pranayama et relaxation, nous vous proposerons différents outils qui vous permettrons de vos détendre, de mieux trouver le sommeil, augmenter votre créativité afin de trouver des solutions aux obstacles qui se présentent à vous. Entrez dans des dimensions subtiles qui ouvrirons les portes de votre potentiel en puisant dans des resources insoupçonnées.

Jiva, ou l’âme, veut dire Prana de vie. Ce Prana de l’âme est ce qui nous permet d’accomplir plusieurs incarnations et de transcender la naissance et la mort. C’est cette énergie qui existe en deçà de la réalité matérielleDavid Frawley

0001 (2)

Le Prana est la force, l’énergie, qui permet toute vie.
Cette énergie est présente dans la lumière, le son, l’air, les aliments, les parfums.
Bien entendu, l’intensité de cette énergie dépendra de la qualité de notre environnement.
L’air confiné et pollué d’un espace fermé contiendra beaucoup moins de Prana que l’air frais au bord de la mer ou dans une forêt.
Le Prana sera bien plus intense dans un fruit bien mûr plein de vitamines que dans un paquet de chips ou une pizza surgelée.
Le parfum d’une huile essentielle contiendra beaucoup plus de vie que celui d’un déodorant synthétique ou d’une poudre à lessiver.
La contemplation d’un paysage naturel nous apportera bien plus que l’image d’un écran.
Le son d’un instrument de musique sera tout autre que celui dans l’enregistrement.
Nos émotions sont une énergie Pranique de l’esprit qui est influencée par la qualité de nos relations.

 

Pranayama

 

Un certain type de respiration permet d’augmenter le Prana dans le corps et dans l’esprit.
La pratique du Pranayama ne consiste pas en des exercices qui permettent d’augmenter l’énergie, mais en une pratique d’approfondissement de la conscience.

Le Prana, force vitale, énergie de la vie, soutenu par une respiration appropriée préside à toutes les fonctions du corps : élocution, activité mentale, perception sensorielle, fonctionnement des organes internes…

Le Prana supérieur, énergie universelle indifférenciée, va se diviser en cinq Prana qui constitueront le dosha Vata, le vent ou Vayu. Vata contrôle toutes les activités, fonctions et mouvements dans le corps et est relié au système nerveux. Il est le plus influent des doshas. Ses sous doshas ou 5 Vayus sont Prana vayu, Udana vayu, Samana vayu, Apana vayu et Vyana vayu.

Pour atteindre un état de plus profond équilibre nous devons calmer le mouvement du Prana, ce qui implique de calmer la respiration. Il est fréquemment considéré que la pratique du Pranayama consiste à contrôler la respiration. Si c’est le mental ou l’ego qui exerce ce contrôle, il ne s’agit pas de yoga proprement dit, mais d’un simple exercice physique. Par contre, si la conscience observe de façon neutre le processus de respiration, alors il s’agit du véritable Pranayama.

Le but n’est donc pas de pratiquer un simple exercice pour améliorer la fonction respiratoire où celle d’autres organes. Non, le but est d’atteindre une unité qui se manifestera par un apaisement des fluctuations et perturbations de la respiration.

Durant les exercices de pranayama il n’est pas nécessaire, ni approprié de faire un effort pour retenir ou forcer la respiration. Au contraire il convient de laisser le souffle s’approfondir naturellement. Après avoir pratiqué les exercices, on s’assoit tranquillement les yeux fermés pour accueillir l’état de conscience qui a est né pendant la pratique.

Cela permet de laisser prendre sa place à une forme d’intelligence supérieure dans notre vie.

Suresh Swarnapuri respiration

Quelques exercices de Pranayama

selon les recommandations du Vaidya Suresh Swarnapuri

Bhastrika Pranayam

  • Procédure : Prenez de grandes respirations, puis expirez complètement.
  • Durée : 2 minutes au moins.
  • Bénéfices : Bon pour le cœur, les poumons, le cerveau, le système nerveux, aide en cas de dépression, de migraine, de paralysie.

Kapal Bhati Pranayam

  • Procédure : Expulsez l’air avec force de sorte que l’estomac rentre sur lui-même.
  • Durée : Commencez par 30 fois ou 1 minute, augmentez jusqu’à 5 ou 10 minutes.
  • Bénéfices : Bon pour la concentration, l’utérus, le métabolisme du calcium, aide en cas de surpoids, d’obésité, de constipation, de problèmes d’estomac en général (acidité, …) ou du foie (cirrhose, d’hépatite B…), de cholestérol, de diabète, d’allergies, d’asthme, de ronflement, de cancer, ostéoporose.
  • Conseils : En cas de pathologie cardiaque, d’hypertension, de faiblesse, pratiquer lentement.

Baahya Pranayam

  • Procédure : Abaisser le menton sur le thorax, serrer complètement l’estomac et maintenez un moment, puis relâchez le menton et respirez lentement.
  • Durée : 3 à 5 fois normalement et jusqu’à 11 fois, maximum jusqu’à maximum 21 fois (en hiver).
  • Bénéfices : Bon pour l’estomac (udar), aide en cas d’hernie, de problèmes urinaires et d’utérus.
  • Conseils : Contre-indiqué en cas de pathologie cardiaque et hypertension.

suresh respiration 1

Anulom vilom pranayam

  • Procédure : Bouchez votre narine droite avec le pouce, respirez avec la narine gauche. Maintenant, ouvrez la narine droite et fermez la narine gauche avec l’auriculaire et l’annulaire et expirez avec la narine droite. Maintenant, inspirez avec la narine droite. Ensuite, bouchez la narine droite et ouvrir la gauche et expirez par la gauche… ainsi de suite.
  • Durée : Au moins 10 minutes.
  • Bénéfices : Bon pour le cœur, aide en cas d’hypertension, de blocage cardiaque, d’arthrite, bon pour les cartilages, V-K-P, de traumatismes ligamentaires, de réduction de fluide synovial, de maladie de parkinson, de paralysie d’origine neuronale, de dépression, de tension nerveuse et de stress, de migraine, d’asthme, de sinusite, d’allergies.
  • Conseils : Respirez avec les poumons et pas avec l’estomac. Ne vous pressez pas. Faites-le lentement. Reposez-vous chaque fois que nécessaire (dans tous les pranayama).

Bhramri Pranayam

  • Procédure : Fermer les oreilles avec les pouces poser les index sur le front et poser les trois autres doigts sur la base du nez en touchant les yeux. Inspirez puis expirez par le nez tout en murmurant comme une abeille.
  • Durée : 3 x 10 dans la journée.
  • Bénéfices : Bon pour la confiance en soi et la concentration, aide en cas d’hypertension, de pathologies cardiaques, de paralysie, de migraine, d’attaque de panique.
  • Udgeeth Pranayam
  • Procédure : Respirez profondément, et chantez Om : « OOOOm » (long O et petit m).
  • Durée : 10 minutes ou plus
  • Bénéfices : Aide en cas d’attaques de panique, d’insomnie, de peur, de psychose.

 

ohm sable

Posté le 6 septembre 2016
Catégories:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.